Evènement parallèle sur les implications relatives au Genre de l’accord de Paris sur l’Afrique, le 9 novembre, 2016

Cet événement porté sur les implications relatives au Genre de l’accord de Paris sur l’Afrique a été organisé en marge de la COP 22 par le Groupe de travail africain sur l'égalité entre les sexes et le changement climatique (GTSCG) en collaboration avec l'UAC et le CRDI, le 9 novembre 2016, au sein du pavillon africain. L’évènement a été subdivisé en deux parties. La première partie a porté sur la présentation d’un document sur l'analyse comparative entre les sexes mettant en évidence les implications sexospécifiques de l'Accord de Paris et ce que cela signifie pour l'Afrique avec la voie d'action proposée pour la mise en œuvre. La seconde partie a porté sur un panel de discussion sur des cas d’étude qui ont exposé des idées novatrices utilisées par les femmes et les jeunes pour s'adapter aux impacts du changement climatique et pour la mise en œuvre de solutions durables pour les moyens de subsistance et pour des économies locales sensibles au genre . L’expérience menée par le projet GIREPSE sur l’utilisation des NTICs et des réseaux sociaux sur internet par des femmes locales en vue de communiquer entre elles et d’échanger sur les solutions adaptées à leur contexte local pour s’adapter aux impacts adverses des extrêmes climatiques a été présentée. La rencontre Cet événement a été une excellente occasion de partage et de dialogue sur les meilleures pratiques et les enseignements à travers l'Afrique.

Evènement parallèle en marge de la COP22 sur les services hydrologiques, le 8 novembre, 2016

L’Association Marocaine des Sciences Régionales (AMSR) et le Collectif Marocain pour le Climat et la Durabilité (CMCD) de Ribat Al Fath, en partenariat avec la Direction de la Météorologie Nationale, l’Agence du Bassin Hydraulique de Tensift, la Direction Régionale de l’Environnement de Marrakech Safi et le Centre de Recherche et de Développement International (CRDI), Canada, ont organisé un évènement parallèle en marge de la COP22.  Le thème de cet évènement porte sur la valorisation des services environnementaux hydrologiques pour la GIRE et l’adaptation au changement climatique, le 8 novembre, 2016.  L’évènement a constitué une opportunité pour les chercheurs/décideurs et les acteurs associatifs participant à la COP22 pour se renseigner sur les études de cas réussis. Il a été un lieu d’échange d’expériences entre participants sur l’examen du rôle du paiement pour les services environnementaux (PSE) dans la création des incitations économiques pour des efforts de conservation pour une gestion améliorée des ressources en eau et pour soutenir les communautés locales qui les produisent dans leurs efforts d’adaptation aux impacts du changement climatique. Le cas d’étude GIREPSE a été présenté. Les panelistes de cette rencontre sont Mmes Fatima Driouech, Heidi Braun et Mounia Benrhanem et Messieurs Abdelaziz Babqiqi, Abdoulaye Diarra et Abdellatif Khattabi.  La discussion a été modérée par M. Abdelhadi Bennis.

Savoirs autochtones et changements climatiques, 2 - 3 novembre 2016, Marrakech, Maroc

L’UNESCO et le Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS-France), en partenariat avec le Comité de Coordination des Peuples Autochtones d’Afrique et Tebtebba, ont organisé une conférence internationale sur les savoirs autochtones et les changements climatiques, à Marrakech les 2 et 3 novembre, 2016.  L’objet de cette conférence est de permettre un dialogue transdisciplinaire entre les représentants des Peuples autochtones, des scientifiques et des gouvernements afin de mieux comprendre le rôle que les savoirs autochtones et locaux peuvent jouer, aux côtés de la science, dans les observations et les réponses aux impacts du changement climatiques.  Dans cette conférence à laquelle ont participé de nombreux intervenants qui ont témoigné de la lutte des communautés locales contre les impacts globaux exacerbés par les changements climatiques, de leurs efforts d’adaptation, mais aussi des contraintes et limites auxquels ils font face, les travaux du projet GIREPSE y ont été présentés. En effet, une communication orale sur l’analyse des conditions du genre et de la vulnérabilité des femmes face au changement climatique dans le bassin versant de l'Ourika, Maroc, a été présentée par Sara BENBRAHIM et Abdellatif KHATTABI. Cette communication a porté sur l’analyse de la vulnérabilité des femmes, considérées comme étant un groupe social marginalisé, en rendant visible leurs rôles dans la vie quotidienne des ménages, d’identifier les inégalités liées au genre, de comprendre la vulnérabilité du genre face aux différents aléas climatiques ressentis ainsi que leurs impacts sur les conditions de vie et sur le bien-être de la femme locale.

Colloque International à Agadir du 3 au 5 Novembre 2016

Le projet GIREPSE a participé avec plusieurs contributions qui relatent quelques résultats des recherches menées dans le cadre du projet au colloque international relatif qui aux « espaces forestiers et périforestiers : dynamique et défis » s’est tenu au Campus Universitaire Ait Melloul-Université IBN Zohr-Agadir, du 3 au 5 Novembre 2016. L’objet cette rencontre porte sur l’évaluation des états des espaces forestiers et péri-forestiers et de leurs ressources ainsi que l’identification et quantification des évolutions qui s’y opèrent. L’appréhension de ces dynamiques permettrait d’améliorer l’intégration de leurs valeurs socioéconomiques et environnementales dans les systèmes de reporting et de prises de décisions. Ce colloque a vu la participation de nombreux conférenciers et participants venant de différents pays du monde.

Journée climat ‘Changeons les esprits avant le climat, jeunesse et environnement’, Marrakech 1 novembre, 2016

La journée climat « jeunesse et environnement : changeons les esprits avant le climat » a été organisée par l’Université Cadi Ayyad, faculté des Lettres et Sciences Humaines dans le cadre des activités pré COP22, le 1 novembre 2016.  Pour répondre à l’interrogation ‘Quelles stratégies d’adaptation au changement climatique pour une grande résilience du secteur touristique ?’, cette journée a réuni un panel d’experts et d’acteurs locaux, pour débattre des défis du changement climatique pour un tourisme durable et la protection environnementale.  Elle vise aussi de faire un état des lieux de la connaissance sur la vulnérabilité et adaptation des écosystèmes au changement climatique en capitalisant sur les bonnes pratiques et savoirs locaux pour une meilleure résilience du secteur touristique aux impacts du changement climatique.  Le projet GIREPSE y a été invité pour présenter un cas concret local, la vallée de l’Ourika en l’occurrence, de vulnérabilité de l’activité touristique et récréative aux risques d’inondation liés au changement climatique. 

Séminaire National JMA 2016 : « Le climat change, l’alimentation et l’agriculture aussi » le 24 octobre 2016 - IAV Hassan II- Rabat

Le Maroc a célèbre la Journée Mondiale de l’Alimentation 2016 qui a pour thème cette année « Le climat change, l’alimentation et l’agriculture aussi ». En marge cette journée, le Ministère de l’Agriculture et de la Pêche Maritime, en collaboration avec la FAO, organisent un séminaire national portant sur la thématique de la journée et ce lors de la première décade du mois d’octobre 2016. L’organisation de cette journée coïncide cette année avec un événement international de grande importance qui correspond à la prochaine Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques, COP 22, qui se tiendra du 7 au 18 novembre 2016, à Marrakech, au Maroc.  L’Ecole Nationale Forestière a participé par une communication réalisée dans le cadre du projet GIREPSE et qui portait sur la Gouvernance de l'eau dans un contexte de rareté liée au changement climatique, cas du périmètre de N'Fis (Khattabi A. et Bouarais S.).  Cette étude explique comment tout prélèvement supplémentaire d’eau, de même que toute intervention modifiant un usage donné de l’eau, entraîne des changements dans la circulation de l’eau et se traduit par une réallocation de la ressource, à la fois spatiale et sociale, visible ou non. Un tel processus peut entraîner parfois des réactions conflictuelles, et dans d'autres cas des solutions favorisant l'action collective et entraînant l'adhésion de la majorité des usagers.

Atelier de travail 7 avec le groupe ‘Femmes GIREPSE’, le 23 Octobre 2016.

Un atelier de travail a été organisé avec les membres du groupe Facebook « Femmes GIREPSE » le 23 Octobre, 2016 à Dar Ikalimo, Aghbalou. L’objet de cet atelier est de discuter avec les femmes l’état d’avancement de la production du compost ainsi que les problèmes rencontrés. C’était aussi une occasion de partage de connaissances et d’expérience sur la production du compost avec trois animatrices d’un groupe de femmes qui valorise les déchets solides dans une communauté rurale localisée dans les alentours de Rabat.  Cette expérience est pilotée par une éco-école de Rabat. Cet échange d’expériences a permis aussi de redynamiser le groupe et de le motiver davantage. Les difficultés rencontrées dans la production du compost ainsi que l’utilité du produit final ont été aussi discutées.

Forum régional de plaidoyer sur le climat, Tanger le 14 et 15 Octobre 2016

La région de Tanger, Tétouan al Hoceima, en partenariat avec l’USAID et autres organismes, a organisé un Forum régional de plaidoyer sur le climat à Tanger le 14 et 15 Octobre 2016, sur la thématique une Vision commune pour une action de plaidoyer concertée sur les questions environnementales, en préparation à la COP22.  Lors de cet évènement, M. Abdellatif Khattabi a participé à la table ronde réservée aux exemples de bonnes pratiques de dialogue et  plaidoyer  avec les parties prenantes pour présenter l’expérience acquise lors de la mise en œuvre du projet ACCMA et qui est actuellement adoptée dans la réalisation des activités du projet GIREPSE. Plusieurs personnes représentant des institutions publiques, privés et associations locales ont participé à cet évènement dans lequel les approches et outils du plaidoyer ainsi que les Rôles des ONG et dans les négociations lors des COP ont été présentés.

Atelier de travail 6 avec le groupe ‘Femmes GIREPSE’, le 27 Août 2016.

Un atelier de travail a été organisé avec le groupe Facebook ‘Femmes Girepse’ le 27 Août, 2016 à Kasbat ourika, Setti Fadma. L’objet de cet atelier est de faire réaliser aux femmes les avantages du compostage comme solution pratique et utile pour palier au problème des déchets. L’atelier consiste en une formation sur la technique de production du compost. Une présentation et une vidéo d’illustration ont été projetées et concernent les avantages et étapes techniques de la production du compost afin de répondre à certaines difficultés approuvé par les participantes avec la fabrication du compost et qui ont été mises sur Facebook : quoi y mettre, quand est ce que arroser, où placer le composteur et comment le faire. Enfin, planification collective des essais de compostage : Qui le fera ? Comment ? Où ? Livraison du matériel nécessaire.   

Organisation d’un événement parallèle lors de la Medcop22, le 18 juillet 2016

Un side event qui a été organisé par l'Association Marocaine des Sciences Régionales (le projet GIRPSE) lors de la Medcop22, Tanger, le 18 JUILLET 2016 (18H15-19H45) dans la salle Mont blanc, village de la société civile à coté de l'hôtel Tarik, Tanger.  Le thème de cet Evénement parallèle a porté sur la vulnérabilité communautaire aux extrêmes climatiques et usage des NTICS par la femme rurale pour renforcer la capacité adaptative – cas du bassin de l’Ourika, Maroc.  Les thèmes qui ont été traitées par les différentes interventions orales sont le contexte de recherche du projet GIREPSE relatif à la gestion de l’eau et au paiement des services environnementaux dans le contexte du changement climatique (A. Khattabi); les évolutions observées et futures du climat au niveau du bassin de Tensift  (F. Driouech) ; l'impact économique de l’inondation de novembre 2014 dans le bassin de l'Ourika (D. Zemmouri) ; l’évaluation de la vulnérabilité des ménages ruraux aux extrêmes climatiques (S. Benbrahim) ; et la vulnérabilité de la femme face au changement climatique et l’usage des NTICs pour renforcer la capacité adaptative (A. Khattabi). L’annonce de l’événement est à télécharger (ici).

Soutenance du projet de fin d’études de M. HILAL Ayoub, le 14 juillet, 2016

Contribution à l'étude du rôle des types d’occupations du sol dans la lutte contre l’érosion et l’amélioration de l’infiltration de l’eau dans le sol au niveau du Bassin Versant d’Oualmas, est le thème du projet de fin d’études, réalisé dans le cadre du projet GIREPSE et soutenu publiquement le 14 Juillet 2016 à 10h par M. HILAL Ayoub pour l’obtention du Mastère Spécialisé en Sciences de l’Environnement & Développement Durable (SEDD) dont les enseignements sont dispensés par la Faculté des Sciences Ben’Msik Casablanca. Ce mémoire a été présenté devant un Jury composé du Pr. W.  BADRI de la Faculté des Sciences Ben M’sik, Casablanca, Président ; Pr. M.  HSAINE de la Faculté des Sciences Ben M’sik, Casablanca, Examinateur ; du Pr. A. KHATTABI de l’Ecole Nationale Forestière des Ingénieurs, Salé, Co-encadrant ; et du Pr. H. FOUGRACH de la Faculté des Sciences Ben M’sik, Casablanca, Encadrant. Le résumé de ce mémoire est ci-joint